Les pergolas permettent de se protéger des aléas climatiques. Elles peuvent être adossées à un mur de votre maison ou autoportantes, c’est-à-dire sur 4 poteaux, non liée à une construction.

Pour bien choisir sa pergola, il faut prendre en compte plusieurs facteurs comme le matériau, le rôle de la pergola et ce que l’on en attend, l’orientation par rapport au soleil, la durabilité, la facilité d’entretien, etc.

La pergola la plus achetée est la pergola bioclimatique qui réunit le plus d’avantages, en s’adaptant facilement aux conditions météorologiques.

pergola-alu

Définition d’une pergola

À l’origine, une pergola est une construction en bois, faite de poutres horizontales permettant de faire courir des végétaux et donc de procurer de l’ombre : ce sont nos lointains ancêtres de l’antiquité qui avaient inventé la pergola.

Une pergola par définition n’est donc pas couverte par un toit fixe.

Avec le temps de nouveaux matériaux ont fait leur apparition, comme le fer forgé au 19e siècle et maintenant l’aluminium.

 De nos jours, les pergolas sont de plus en plus souvent couvertes par des panneaux isolants pleins (panneaux sandwich) ou transparents (polycarbonate alvéolaire verre), ou des toiles et deviennent plus des auvents que des pergolas.

Seule la pergola bioclimatique, avec la possibilité d’ouvrir ou de fermer les lames, permet de conserver l’idée initiale de la pergola tout en pouvant se transformer en auvent, selon les conditions climatiques.

Quel matériau choisir pour la structure de la pergola ?

Lorsque vous choisissez une pergola, vous devez d’abord décider du matériau de la structure en fonction du style de votre jardin, du climat, ainsi que de votre budget. Les options les plus populaires sont le bois, l’aluminium et le forgé.

La pergola en bois : l’authenticité

La pergola bois présente un aspect rustique qui ajoute du caractère à votre jardin et donne de l’authenticité à votre terrasse.

Le bois est un matériau écologiquement propre, sous réserve de travailler avec des bois d’origine contrôlée et le bois est un matériau très robuste, durable et facile à travailler. 

Votre pergola bois pourra servir de support pour des plantes grimpantes et ou être couverte d’une toiture fixe, transparente ou non.

Attention, au-delà des traitements initiaux du bois pour le protéger des insectes, des moisissures (le fameux traitement IFH insecticide fongicide hydrofuge), le bois nécessite un entretien permanent qu’il soit laqué ou lasuré, et il vous faudra tous les ans prendre la ponceuse et le pinceau pour préserver sa durabilité.

Les pergolas bois ont souvent des profils de sections importantes, ce qui peut nuire à l’esthétique par son côté massif.

La pergola en fer forgé : la tradition

La pergola en fer forgé, pour être durable, doit être fabriquée par un artisan, ce qui permettra de retrouver l’esprit des pergolas du 19ᵉ siècle ce qui fait que son coût.

Le fer forgé est plus dur à travailler que le bois et l’aluminium et le coût d’une pergola en fer forgé de qualité est souvent élevé.

Une pergola en fer forgé de qualité est lourde et robuste et toutes les terrasses ne sont pas prévues pour.

Comme la pergola bois, elle peut être couverte de toiles ou de panneaux pleins ou transparents.

Enfin, encore plus que le bois, la pergola en fer forgé nécessite un entretien complexe afin d’empêcher la rouille de fragiliser la structure !

pergola-blanche

La pergola en aluminium : la plus vendue

L’aluminium est aujourd’hui le matériau le plus utilisé pour une pergola : matériau léger, facile à travailler, et sans entretien, il ne présente que des avantages, car il est en même temps robuste et durable : c’est le matériau idéal pour construire une pergola.

La pergola aluminium peut recevoir tous les types de couverture, et c’est la seule matière qui permet de faire une pergola bioclimatique.

Si vous souhaitez une pergola avec un look moderne, sans entretien et durable dans le temps, qui plus est d’un bon rapport qualité prix, choisissez la pergola aluminium.

Quels matériaux pour la toiture de votre pergola ?

Qu’elle soit en bois, en fer ou en aluminium, vous pouvez recouvrir votre pergola de toile fixe ou de canisses : cela permettra de profiter de l’ombre de votre terrasse l’été et de ne pas perdre de lumière l’hiver. Attention cependant si vous oubliez un hiver de retirer les cannisses ou la toile, il vous faudra certainement les changer le printemps venu !

Si vous choisissez des remplissages « fixes », ils peuvent être transparents (le verre), translucides (le polycarbonate alvéolaire) ou pleins (le panneau sandwich).

Le verre vous permettra de voir les petits oiseaux ou les étoiles toute l’année et vous protégera de la pluie toute l’année, mais par contre il ne vous protégera pas l’été de l’éblouissement ou de la chaleur, sauf à prévoir une solution de protection complémentaire de type stores ou volets roulants. Attention, n’oubliez pas de penser au nettoyage de votre toiture en verre.

Le polycarbonate alvéolaire laisse a les inconvénients du verre, sans en avoir les atouts, mais est une solution plus économique. À savoir que le polycarbonate alvéolaire ne vieillit pas très bien !

Enfin, le panneau sandwich (2 tôles d’alu avec de l’isolant au milieu) vous met à l’abri de la pluie et du soleil, toute l’année. L’inconvénient de ce type de pergola est de prendre la lumière dans la pièce attenante.

Il existe également des pergolas avec une toile rétractable : très efficaces contre le soleil, elles sont cependant moins performantes face au vent, sauf à utiliser la technologie de la toile « zippée » dans les coulisses.

Enfin, la pergola bioclimatique avec ses lames aluminium orientables, la meilleure solution à ce jour qui vous protège de tout, résiste au vent, s’entretient facilement et laisse passer la lumière l’hiver.

Quels sont les différents types de pose de votre pergola ?

La pose adossée  (ou pose murale)

Une pergola adossée est adossée à la façade de la maison. 

La pergola est donc fixée au mur et repose sur 2 poteaux (ou 3 selon la dimension) en façade.

Les poteaux doivent être fixés sur une dalle béton ou sur des plots béton de 50 cm.

La pergola autoportée

La pergola autoportée n’est pas reliée à la maison et est donc indépendante de toute construction. Elle peut donc se positionner où vous en avez envie :au milieu de votre jardin ou de votre terrasse, au bord de la piscine.

Elle repose sur 4 poteaux au minimum, parfois 6 selon la dimension et se fixe comme la pergola adossée soit sur une dalle béton soit sur des plots béton.

Elle permet de créer un havre de paix au milieu du jardin telles les tonnelles du moyen-âge.

La pergola démontable

Plus communément appelée barnum ou tonnelle, la pergola démontable est constituée de tubes acier qui s’emboitent les uns dans les autres et est recouverte d’une toile en PVC.

Certes facile à monter et à démonter, peu chère, elle est cependant très fragile et le vent est son ennemi principal ; Malheureusement, dans notre région, le vent est souvent présent.

 

Pergola ou véranda ?

Contrairement aux idées répandues, la véranda n’est pas une pergola améliorée.

La véranda et la pergola correspondent à deux projets différents, à des besoins différents.

La différence principale est qu’une véranda est isolée et permet de faire une pièce, alors que la pergola ne sera jamais isolée.

La principale question est donc… : quel est votre besoin ?  Profiter au maximum de vitre terrasse qui est plein sud ou générer une pièce supplémentaire ?

Dans le premier cas, vous choisirez plutôt une pergola, dans le deuxième la véranda s’impose.

 

Quels accessoires choisir pour sa pergola ?

Il existe de nombreux accessoires :

  • Les stores,
  • les rideaux,
  • les panneaux persiennés, fixes, coulissants ou repliables,
  • les parois fixes vitrées ou rideaux de verre,
  • les coulissant aluminium,
  • l’éclairage,
  • le chauffage.

Pourquoi ajouter des stores à sa pergola ?

L’ajout de store à votre pergola peut améliorer l’apparence de votre espace extérieur et vous protéger du soleil et de la pluie. Les stores existent dans une grande variété de couleurs et de styles, ce qui vous permet de choisir celui qui correspond le mieux à votre maison et à votre jardin. Ils sont également faciles à installer et peuvent être rétractés lorsqu’ils ne sont pas utilisés.

Les stores peuvent être ajoutés dans un second temps ou être prévus dès l’origine.

Souhaitez-vous vous protéger du soleil du matin, le temps du petit déjeuner ? Le midi pour le déjeuner ? Le soir par rapport au soleil couchant ? Souhaitez-vous vous protéger de la vue des voisins ? Du vent ? Autant de questions qui vous permettront de savoir les accessoires dont vous pouvez avoir besoin.

pergola_gennius_a100l_etanche_e-z-300x200

 

Doit-on déclarer sa pergola ?

Il est obligatoire de demander une autorisation pour une pergola, dès qu’elle dépasse 5m².

Pour les structures de 5 m2 jusqu’à 20 m², une déclaration de travaux ou déclaration préalable de travaux suffit (dans certaines zones, le PLU a porté cette surface à 40m² mais attention la surface totale bâtie ne doit pas dépasser 150m²).

Par contre, si votre pergola dépasse les 20 mètres carrés, vous devez obtenir un permis de construire.

 

Quelle TVA pour la pergola ?

Le taux de TVA applicable pour une pergola est de 20%.

Cela est malheureusement le cas, même si la pergola est adossée à la maison, contrairement à un store banne qui lui est à 10%.

Le taux de TVA ne dépend ni du type de pergola, ni de l’ancienneté de la maison.

En cas de contrôle des services fiscaux, l’installateur et l’utilisateur peuvent tous les deux être sanctionnés.